Triathlète Elite de 2000 à 2008
: TOP 10 élite Français S, M et L - Grand Prix D1 - Coupe d'Europe - Iron Tour - Half Ironman pro
Coach Sportif Agréé depuis 2010 : Triathlon - Trail - Course sur route - Sport à domicile - Marche Nordique - Fitness Gym en extérieur

Le saviez-vous ? by Cédric Amand CoachingLutter contre le stress, l'anxiété et la dépression en pratiquant une activité physique

Les recherches menées montrent qu'une activité physique régulière est efficace pour lutter contre le stress, l'anxiété, la dépression et même les addictions.

«L'activité physique joue un rôle préventif, en limitant le risque de survenue de la maladie mentale, souligne le Dr Pierre Lavaud, psychiatre à l'hôpital du Kremlin-Bicêtre. En favorisant la vascularisation du cerveau, le sport accentue en outre le développement cérébral et réduit le déclin cognitif à partir d'un certain âge. Toutes les disciplines entraînant une dépense d'énergie jouent ce rôle protecteur, notamment l'endurance - course, nage, marche rapide. Le gain thérapeutique est optimal en cas de pratique d'une activité d'intensité modérée, trente minutes par jour, cinq fois par semaine. L'explication est en partie physiologique. Le sport augmenterait l'activité de neurotransmetteurs dans des zones cérébrales contrôlant les émotions et impliquées dans la survenue des maladies mentales. ''Lorsqu'on entraîne son corps, on stimule son cerveau: on en a aujourd'hui la preuve grâce à la neuro-imageri'', souligne le psychiatre Boris Cyrunik. Selon le Dr Stéphane Cascua, médecin du sport, l'adrénaline explique aussi ce phénomène: ''Le sport et le stress entraînent tous les deux la sécrétion de cette hormone. Quand on fait du sport, on s'entraîne au stress. Or plus on est résistant au stress, moins on risque de basculer dans la dépression.'' On sait aussi que les sportifs ont une réduction de ces hormones au repos et une fréquence cardiaque ralentie. Ainsi les sportifs sont-ils mieux préparés à affronter les moments difficiles de l'existence. ''Le sport apprend à endurer sa souffrance pour atteindre un but, à apprivoiser l'échec et à maîtriser ses émotions négatives. C'est un entraînement irremplaçable, témoigne un ancien handballeur de haut niveau. Cela m'a beaucoup servi après mon accident de moto.''

La sédentarité fait plus de victime que le tabac !

Le manque d'activité physique tuerait autant que le tabac. C'est en tout qu'à ce qu'avancent des chercheurs Américains. Selon eux, la sédentarité serait à l'origine, chaque année dans le monde, de plus de 5 millions de morts. Un chiffre presque identique à celui de la mortalité au tabagisme. En chiffre, la sédentarité aurait provoqué 5,3 millions de décés en 2008 contre 4,9 millions pour la tabac.

C'est officiel, la TV tue !

Nous savions que la position assise favoriserait l'apparition du diabète. Une étude pubiée par la revue British Medical Journal affirme qu'en plus, elle réduirait l'esprérance de vie. Selon les auteurs de l'étude, réduire le temps passé devant le petit écran à moins de 3h/jour pourrait permettre d'augmenter de deux ans l'espérance de vie.

Du sport plutôt que les médicaments !

Marisol Touraine, ministre en charge de la santé assure que ''l'activité physique n'est pas un luxe, c'est une nécessité pour préserver notre capital santé''. En collaboration avec la ministre des sports, Valérie Fourneyron présente un ''plan d'action en faveur de l'activité physique et sportive comme facteur de santé''. La politique publique porte le nom de ''Sport-Santé-Bien-Etre'' et se positionne de manière très ambitieuse puisque son objectif principal est, entre autres, d'accroître la prescription médicales de l'activité physique et sportive. Marisol Touraine insiste également sur les partenariats qui seront mis en oeuvre avec le monde associatif pour mener à bien sa politique. (On va essayer d'anticiper sur le plan local).

 

Partagez cet article sur votre réseau favori!

Submit to FacebookSubmit to Google BookmarksSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Accès membres