Triathlète Elite de 2000 à 2008
: TOP 10 élite Français S, M et L - Grand Prix D1 - Coupe d'Europe - Iron Tour - Half Ironman pro
Coach Sportif Agréé depuis 2010 : Triathlon - Trail - Course sur route - Sport à domicile - Marche Nordique - Fitness Gym en extérieur

Ca va se démocratiser de plus en plus mais aujourd'hui, il est évident que la société de consommation nous balade dans tous les sens. Arrêtons-nous ici du côté de la course à pied, trail et ultra trail et plus particulièrement du côté de vos baskets. Un énorme marché de milliards d'euros fait tourner l'empire du sport d'endurance et des pseudos innovations que les leaders du marché nous font croire. Nike et son air dans la semelle, Adidas et son anti-torsion d'une certaine époque et son coussin d'adiprène, Ascis et son gel, Mizuno et son ressort ... etc

 

 Ne faut-il pas un concept à vendre ? Un bon produit Marketing ?

Oui certainement ! Ca fait 20 ans passé qu'on nous explique que la course à pied s'attaque talon par des affiches parlantes et stupéfiantes. Un bon talon qui attaque le sol d'une foulée forte, blocante et traumatisante alors que le Coach sur la piste d'Athlétisme vous explique totalement l'inverse. On va dire que ça vend super bien le concept de la marque mais techniquement, ils sont complètement à côté.

Les chaussures ont aujourd'hui un drop (différenciel hauteur entre le talon et l'avant de la chaussure) qui est souvent au dessus d'un centimètre alors que les coureurs sur la piste courent avec des pointes plates ! Cohérent ou vous préférez y croire ? De plus, votre podologue ne manquera pas de vous rajouter une semelle en vous expliquant qu'il faut décharger le tendon d'achille en élevant le talon, aller hop, une 2ème couche, bientôt vous allez courir en talon, on va vous dire que c'est pour aller plus vite ! On nous fait croire que les chaussures sont faites pour lutter contre les blessures alors qu'aujourd'hui il semblerait que ces dernières soient en constante augmentation ou du moins aucune baisse n'est constatée. J'entends d'ici les tendons grincer de tous les côtés. N'est-ce pas un peu contradictoire de vendre un amortisseur bondissant au talon ? Il est plus facile aux marques de vendre une paire de baskets avec un concept entre 150 et 200 euros plutôt qu'une chaussure plate qui vous aidera à courir naturellement par une attaque de pied au sol protectrice et naturelle.

Aucune invention n'a encore enrayé le carnage. On vend des chaussures à ressorts et des Adidas dont l'amorti est contrôlé par microprocesseur, mais le taux de blessures n'a pas bougé d'un iota depuis 30 ans ! Les pathologie du tendon d'Achille ont ainsi progressé de 10% !

Born to run     

Tous les coureurs de haut niveau terminent leur séance ''pieds nus'' sur le green de la piste ! La démocratisation est en route mais les marques continueront à trouver des idées accrochantes pour vous convaincre d'acheter une semelle et des lacets à plus de 100 euros. !

Certes, courir pieds nus semble facile et ça l'est simplement mise en garde pour vous coureurs avertis que vous êtes, ne retranscrivez pas vos sessions avec vos running traditionnels avec une paire de chaussures minimalist. Il faut savoir gérer cette approche qui doit être progressive au fil des mois. Nous grandissons depuis tout bébé avec une paire de chaussure, les pieds, articulations, muscles et tendons sont habitués à ce confort, il faut donc une approche intelligente même s'il semblerait que pour un débutant en course à pied, le fait de courir directement en minimalist lui pose moins de problème qu'un coureur expérimenté puisqu'il travaillera et entrainera directement les chaines musculaires essentielles qui vont lui permettre d'amortir naturellement sa course. Ses chaines musculaires avec l'entrainement deviendront plus fortes et solides, les articulations, tendons et ligaments se renforceront au fil des mois et années, je dis bien années !

Les chaussres minimalist vous tendent de plus en plus les bras, serez-vous simplement les apprivoiser pour les adopter ? Il faut simplement du temps, donnez-vous le !

Cédric Amand : ''En un an de minimalist, je n'ai rencontré aucune blessure, j'ai gagné des courses et je me suis rapproché du vrai ! Mes coureurs tentent de prendre ce chemin à cette initiation. Difficile du fait des matraquage publicitaire que nous avons partout.''

Partagez cet article sur votre réseau favori!

Submit to FacebookSubmit to Google BookmarksSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Accès membres